Rares sont les serres photovoltaiques qui permettent de cultiver normalement, sans avoir un éclairement trop handicapé par les structures existantes. VGD permet de palier à ce problème, et ses solutions d’éclairage photosynthétiques permettent de cultiver toute l’année fruits et légumes pour rentabiliser au mieux l’investissement matériel .

Initialement les serres photovoltaïques ont été propulsées par les énergéticiens allocataires d’une part du marché national pour la production d’énergie verte. Le deal étant simple, on vous fourni un outils de production gratuit ou à faible investissement en contrepartie on occupe le foncier de votre toiture pour un minimum 25 ans. Mais sur ces dernières années personnes n’a vanté ou exposé les capacités agronomiques d’un outil privé de plus de 65% d’apport de lumière naturel.

Hors à ce jour la question demeure toujours d’actualité face au besoin de produire sous ces panneaux photovoltaïques. Mise à part quelques cultures marginales, cultiver dans ce nouvel environnement ne reste pas chose facile. Le problème majeur est concentré sur le manque de lumière filtré par la conception de la serre “verte”. De ce facteur en résulte d’autres inconvénients : la régulation hygrométrique (le coût de production d’une serre PV étant tiré à son maximum fait que les options sont rares ou alors payantes comme dans une serre verre standard), des températures plus basses en hors saison (manque de chaleur naturelle), éthique (les producteurs ont une superficie foncière agricole non productive sur le plan agronomique au détriment d’une production classique et à une pénurie foncière dans les secteurs d’implantation de ce type de serre).

VGD dispose en Europe d’une des plus grande surface de serre PV éclairée.

Pourquoi ? Tout simplement, le système VGD est le seul à rendre économique viable une production de fraises, tomates, myrtilles, framboises, salades,… Grâce au système de contrôle en temps réel de l’éclairage des cultures en fonction de l’apport naturel, seul la bonne  lumière manquante nécessaire à une production rentable est délivrée. Ainsi cette solution permet de lisser tous les inconvénients d’une serre PV avec un minimum d’investissement. Le delta du coût d’acquisition d’une serre verre standard et la capacité du système VGD à consommer 4 fois moins au mètre carré que la production photovoltaïque installée permette une production horticole agronomiquement rentable.